Stratégie québécoise d’économie d’eau potable

Pilotée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, la campagne Mon empreinte bleue, qui fait partie de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, vise à sensibiliser la population au regard de son utilisation de l’eau à la maison.

Malgré une perception d’abondance et de gratuité, nous savons que les services d’eau demandent un suivi constant et représentent des coûts importants pour la municipalité. Comme la protection de cette richesse collective est l’affaire de tous, il est nécessaire de sensibiliser les citoyens à cet enjeu environnemental et économique.

Quelques chiffres qui parlent gros :

• Débit moyen d’une douche : 9,5 litres/minute (Code de construction, ChapitreIII, RBQ)

• Durée moyenne d’une douche : 7,8 minutes (Residential End use, Water Resource Foundation (2016)

• Durée moyenne d’une chanson : 5 minutes

• Notre calcul : (9.5 L/min) x (7,8-5) minutes x 7 jours ≈ 186,2 litres/personne/semaine

• Débit moyen des robinets : 8.3 litres/min (Alliance for Water Efficiency 2012)

• Durée du brossage de dent : 3 minutes, 2 fois par jour (Association dentaire canadienne)

• Notre calcul : (8.3 L/min) x 3 minutes x 2 brossages par jour x 7 jours = 349 litres/semaine

• Débit d’une toilette standard : 13.25 litres/chasse (WaterSense, 2012)

• Débit d’une toilette à faible débit : 4,8 litres/chasse (WaterSense, 2012)

• On va aux toilettes approximativement 5 fois par jour (Residential End use, Water Resource Foundation (2016)

• Volume d’une piscine olympique : 2500 m³

• Notre calcul : (13,25 -4,8) L/chasse x 5 chasses/jour x 365 jours x 8.3 M d’habitants) ≈ 127 996 375 m3/an

• 127 996 375 ÷2500 m³ ≈ 51 199 piscines olympiques


Mise en contexte de la stratégie provinciale

L’eau est sans contredit un enjeu vital du 21e siècle. Qu’elle soit utilisée pour la consommation à la maison, pour l’agriculture, la production d’énergie, les transports ou les loisirs, sa valeur est inestimable. De plus, sa répartition inégale sur la surface de la planète en fait une ressource convoitée.

• Au Québec, l’eau douce occupe près de 10 % du territoire ;
• Le Québec dispose de 3 % des eaux douces renouvelables de la planète ;
• Le Québec est l’un des plus grands consommateurs d’eau au monde. La quantité d’eau distribuée par personne au Québec demeure supérieure à celles de l’Ontario et du Canada. En 2015, la quantité d’eau distribuée par personne se situait à 573 litres par personne par jour (l/pers/d) au Québec, soit un volume 28 % plus élevé que la moyenne canadienne et 55 % plus élevé que celle en Ontario.

La Stratégie québécoise d’économie d’eau potable 2011-2017 a été mise en œuvre par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) en partenariat avec les associations municipales. Elle s’inscrivait dans le contexte mondial du resserrement des politiques relatives à l’eau, dans une optique de gestion intégrée et dans une perspective de développement durable. Elle a permis aux municipalités d’acquérir les outils nécessaires afin de poser un diagnostic clair et précis sur l’utilisation de l’eau dans chaque territoire par rapport aux normes reconnues.

Depuis, le lancement de la Stratégie, la quantité d’eau distribuée par personne au Québec a diminué de 26 % par rapport à l’année 2001. Ainsi, grâce aux actions mises en place dans plus de 600 municipalités, l’objectif de réduction de 20 % de la quantité d’eau distribuée par personne a été dépassé. Afin d’outiller les municipalités et les propriétaires d’immeubles dans leurs démarches d’économie d’eau, l’installation de compteurs d’eau est en cours dans plusieurs municipalités et devrait atteindre plus de 90 % des immeubles non résidentiels québécois. Par ailleurs, les pertes d’eau potentielles représentaient le quart de la quantité d’eau distribuée. La majorité de la longueur des réseaux de distribution a été auscultée et plus de 10 000 fuites ont été réparées en 2015, mais l’objectif d’un maximum de 20 % de pertes d’eau potentielles n’a pas été atteint.

La Stratégie 2019-2025 est portée par un ensemble de partenaires. Ceux-ci incluent notamment des représentants de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), de la Ville de Montréal, de la Ville de Québec, du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et de Réseau Environnement.

Par ailleurs, il est à rappeler que les volumes unitaires d’eau distribués par les municipalités québécoises sont supérieurs aux moyennes nord-américaines et européennes, ce qui entraîne une hausse des coûts d’exploitation.

De plus, il est nécessaire de privilégier l’économie d’eau pour éviter ou reporter la construction ou l’agrandissement d’infrastructures d’eau lorsque cela est possible.
Enfin, l’amélioration des connaissances permet une saine gestion de l’eau et des infrastructures.


Objectifs de la Stratégie

D’ici 2025, les trois objectifs pour l’ensemble du Québec sont :

• la réduction de 20 % de la quantité d’eau distribuée par personne par rapport à l’année 2015 ;

• l’atteinte d’un niveau de fuites modéré selon l’indice de l’International Water Association ;

• l’augmentation progressive des investissements nécessaires pour réaliser le maintien d’actifs de façon pérenne tout en éliminant graduellement le déficit d’entretien.

 
 
 

567, chemin du Village
Morin-Heights (Québec)
J0R 1H0

Téléphone : 450 226-3232
Télécopieur : 450 226-8786
municipalite@morinheights.com

 
 

L’hôtel de ville est ouvert
du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h et
de 13h à 16h30